top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurjmartineaueanm

CHAMPIONNATS DE FRANCE DE 10KM - ROANNE (42) : Coup de chaud pour le groupe !!

Ce week-end, 10 athlètes du groupe ont participé aux Championnats de France de 10km à Roanne (près de Saint Étienne). A cause d'une météo quasi estivale (le mercure à frôlé les 30 degrés) et d'une chute massive chez les Élites Hommes, les chronos ne sont pas forcément ceux espérés !


Retour en détails sur un week-end chaud bouillant :


9H00 - MASTERS / U20 / U18 HOMMES

En retard dans sa préparation suite à sa blessure contractée en février puis une chute en mars, Gaylord MARTEL (dossard 247) n'était pas à 100% de ses capacités, alors même si pour cette course la température était encore correct, il n'avait pas les armes nécessaires pour s'exprimer !

Il termine loin de son record, à la 336ème place en 35'52" !


Dans la même catégorie, Patrick TABURET (dossard 777) a réalisé une belle course, confirmant son retour au affaires avec une belle régularité sous les 40min. Chronos auxquels il n'était plus habitué ces dernières années.

Il termine 667ème (54ème M4) en 39'19".


PS : petite pensée pour Hervé COUILLAUX, forfait de dernière minute chez les Masters Hommes à cause d'un virus contracté la veille du départ pour Roanne.


10H15 - ÉLITES FEMMES (U18 À MASTERS)


C'est dans cette course que la chaleur a vraiment commencé a faire des dégâts !


Julie BERTHIER qui était revenue spécialement d'Espagne pour ce Championnat de France est restée sur sa faim... déçue du chrono, même si elle n'est pas encore revenue à son meilleur niveau, elle relativise en voyant que beaucoup de chronos des concurrentes étaient supérieurs de plus d'une minute à leurs marques habituelles !

En terminant 294ème (35ème U23) en 42'14", elle est assez loin de son record et de son potentiel réel.


Pour Stéphanie DUMESNIL, la fin de course a été chaotique... chaleur, déshydratation, hypoglycémie, départ trop rapide ou mélange d'un peu tout ça, on ne sait pas réellement, mais une chose est sûr, le franchissement de la ligne d'arrivée relève un peu de l'exploit vu son état dans la dernière ligne droite... la performance restera anecdotique puisqu'elle termine 675ème (55ème M3) en 49'50".


11H30 - ÉLITES HOMMES (U23 À M0)


Cette course ils ne sont pas prêt de l'oublier... sous une chaleur écrasante (27 - 28 degrés) à laquelle notre organisme n'est pas encore habitué mais aussi à cause d'une énorme chute massive, impliquant Tom GOUGEON, Naël FRADIN, Arnaud FERRAND, Benoît JOURDAN et David LORY !


Si la course devait être résumé en un mot, le plus approprié serait "CARNAGE" !!


Le seul à ne pas avoir été gêné par la chute c'est Gabriel LAVENIER. Mais après un départ trop rapide, il n'a pas supporté la chaleur et à été contraint à l'abandon !


Ensuite, Benoît JOURDAN qui a pourtant mis les mains à terre dans la chute, était celui qui a mis le moins de temps à repartir mais forcément, après cet incident, la course n'était plus la même !

Il termine 143ème en 33'04" à 1 minute de son record.


Le plus impacté par la chute, ça a été Arnaud FERRAND, le dernier du groupe a se relever, il est reparti dans les derniers en ayant perdu près de 30 secondes au départ et beaucoup d'énergie ! Il a malgré tout fait une superbe course, remontant énormément de monde et finissant 189ème (28ème U23) en 33'28". Le chrono est lui aussi anecdotique...


A terre aussi au départ et tout juste de retour de blessure, Tom GOUGEON a souffert sur cette course, son chrono ne reflète pas du tout ses capacités. Il termine 384ème en 35'13".


David LORY n'est pas tombé mais il a été bien gêné par la chute.. compliqué de se faufiler à travers de ce tas d'hommes empilé au sol sans chuter soi même. Bien ralenti et également en souffrance comme beaucoup à cause de la chaleur, il termine à près de 2 minutes de son record à la 537ème place (108ème M0) en 36'38".


Il est revenu spécialement de Dublin (Irlande) pour ce Championnat de France et il a été choqué par le differenciel de température avec l'Irlande. Son organisme n'était pas préparé à ça... il n'était pas non plus préparé à finir à terre comme ses copains après le départ... Forcément dans ces conditions le chrono n'était pas au rendez-vous pour Naël FRADIN, il termine 547ème (95ème U23) en 36'52"


Vidéo de la chute massive :


En résumé, on retiendra de ce week-end, l'ambiance du groupe, le soleil et on oubliera les chronos !



192 vues0 commentaire

Kommentarer


Post: Blog2_Post
bottom of page